Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Cartographie géologique sur le terrain

Cartographie géologique sur le terrain

Cartographie géologique sur le terrain

En pratique :

Volume horaire pour d'autres type d'enseignement : 48
Langue principale : français
Nombre de crédits européens : 7

Description du contenu de l'enseignement

Cet enseignement s’effectue intégralement sur le terrain, dans une région choisie pour son intérêt pédagogique (en domaine sédimentaire plissé-faillé, dans les zones externes des Alpes ou des Pyrénées, ou en Provence-Languedoc, …).

Les encadrants apprennent à l’étudiant à maîtriser les compétences (1) à (6) listées ci-dessus. Une colonne stratigraphique de référence est établie ensemble au début du séjour. Après environ un jour et demi de formation en commun, le travail s’effectue par groupes de deux ou trois étudiants, en autonomie pour les ~2/3 de leur temps sur le terrain, accompagnés par un encadrant pour le ~1/3 de temps restant. Avec l’aide des encadrants, la soirée est l’occasion de faire le point sur les observations de la journée et préparer la journée suivante (où aller ? quelle hypothèse tester ?). On fournit aux étudiants les fonds topographiques (aux échelles 1/10000e et 1/20000e ou voisines) et les boussoles à clinomètre ; un jeu d’images satellitaires détaillées est mis à leur disposition.

Les compétences (7) et (8) sont apprises par ailleurs, dans l’UE «Bases de cartographie». De ce fait, il est nécessaire que l’emploi du temps prévoit que l’essentiel de l’UE «Bases de cartographie» soit déjà enseigné au moment de partir sur le terrain.
 


Compétences à acquérir

Objectifs :
Apprendre à construire une carte géologique réaliste à partir de ses observations de terrain reportées sur un fond topographique.

Compétences acquises :
A l’issue de cet enseignement de terrain, l’étudiant doit savoir

  1. se repérer dans un paysage et déterminer précisément sa position sur une carte topographique,
  2. identifier et décrire les caractères macroscopiques de roches observées à l’affleurement,
  3. distinguer les différentes roches ou associations de roches présentes sur le territoire cartographié,
  4. mesurer l’orientation de surfaces planaires (plans de stratification, miroirs de faille) à l’aide d’une boussole à clinomètre,
  5. reporter ses observations et mesures dans un carnet de terrain, notamment à l’aide de dessins d’affleurement et de schémas annotés,
  6. établir une ‘minute de terrain’ intégrant les observations et mesures sur un fond topographique,
  7. établir une carte géologique réaliste (obéissant aux règles géométriques décrites dans l’UE «Bases de cartographie») à partir de la minute de terrain, en s’aidant au besoin d’images satellitaires,
  8. à partir de la carte géologique, établir des coupes géologiques précises illustrant la géométrie des structures rencontrées.

Modalités pédagogiques

  • en présence

Intervenant(s)

BENJAMIN GUILLAUME
MARIE-PIERRE DABARD
PIERRE GAUTIER

Pré-requis

Pré-requis obligatoires

Avoir suivi l’UE «Bases de cartographie» en début de semestre.