Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Diplôme d’Université - Conseiller en gestion du patrimoine

Diplôme d’Université - Conseiller en gestion du patrimoine

Diplôme d’Université - Conseiller en gestion du patrimoine

Présentation

Description

La formation s’adresse à des professionnel·le·s qui exercent déjà ou exerceront prochainement le métier de conseiller·ère en gestion du patrimoine auprès d’une clientèle privée :

  • indépendant·e·s de la gestion de patrimoine (CGPI) ;
  • salarié·e·s de la banque et de l’assurance ;
  • agents généraux d’assurance ;
  • notaires, avocat·e·s ;
  • expert·e·s comptables.

Compétences visées

L’objectif de la certification consiste à acquérir les éléments analytiques (notion de choix de portefeuille, variables économiques et gestion du patrimoine...) et pratiques (approche globale de la gestion du patrimoine, optimisation fiscale et patrimoniale...) nécessaire au métier de gestionnaire de patrimoine.

Les compétences disciplinaires développées sont les suivantes :

  • établir un bilan patrimonial : collecter et analyser les informations, comprendre et hiérarchiser les objectifs de son client et déterminer son profil de risques : apporter un conseil personnalisé, poser un diagnostic patrimonial ;
  • conseiller et formuler des recommandations sur la stratégie patrimoniale du client ;
  • intervenir sur les marchés des différents actifs constitutifs d’un patrimoine ;
  • mettre en œuvre et assurer le suivi de la nouvelle stratégie patrimoniale : assurer une veille sur l’environnement et la situation de son client ; suivre les placements et procéder aux ajustements et arbitrages nécessaires.

Informations diverses

Ce diplôme d’Université de 3e cycle de niveau I permet :

  • d’exercer une activité de conseil financier (CIF) ;
  • de justifier de la Compétence Juridique Appropriée (CJA) ;
  • l’octroi de cartes professionnelles par la chambre de commerce et d’industrie : carte T immobilière, de démarcheur financier, d’intermédiaire en assurances ;
  • d’obtenir le statut d’intermédiaire en opérations de banques et en services de paiement (IOBSP).

Organisation

Modalités pédagogiques générales

  • La préparation du diplôme d’Université se déroule sur 12 mois, à temps partiel.
    Elle comprend 189 heures de formation réparties au rythme de 3 jours par mois consécutifs, en fin de semaine (entre septembre et mai). Un tutorat fera l’objet d’une soutenance au début septembre de l’année suivante.
  • Chaque séquence portera sur un module entier ou sur une ou plusieurs parties de différents modules en fonction des besoins pédagogiques.
    Dans chaque séquence les 4 dimensions du métier (commercial, technique, environnement, juridique) seront abordées et développées. Pour rendre plus professionnelle cette démarche, des cas concrets seront systématiquement traités.

Le contrôle des connaissances comporte :

  • environ deux travaux personnels à remettre durant l’année (coefficient 1 chacun) ;
  • une épreuve surveillée d’une durée de quatre heures portant sur un cas de synthèse (coefficient 3) ;
  • un entretien oral avec un jury. L’entretien porte sur un cas pratique réel rédigé par la·le candidat·e et proposé aux membres du jury plusieurs mois avant l’épreuve oral (coefficient 5).


Conditions d’accès

Conditions d’admission

Être titulaire d’un diplôme de niveau bac+3 dans les domaines de l’économie, de la gestion et du droit.
Une validation d’acquis est possible sans ce niveau de diplôme. Une expérience professionnelle dans le domaine de la gestion de patrimoine ou dans une activité de "chargé de clientèle-particulier" dans un établissement financier est alors exigée. Cette modalité requiert la constitution d’un dossier de VAPP (Validation des Acquis Personnels et Professionnels).


Modalités d’inscription

Sélection des candidatures sur dossier et entretien éventuel avec le responsable pédagogique.

Date limite de dépôt de dossier : avant fin mai.


Et après ?

Secteurs d'activité :

  • établissements financiers (sociétés d’assurances, établissements bancaires) ;
  • cabinets de gestion de patrimoine ;
  • études notariales ;
  • cabinets d’expertise comptable.