Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Sciences, Technologies, Santé
  3. Diplôme inter-universitaire - Gynécologie obstétrique pour le médecin généraliste

Diplôme inter-universitaire - Gynécologie obstétrique pour le médecin généraliste

Diplôme inter-universitaire - Gynécologie obstétrique pour le médecin généraliste

En pratique :

Type de diplôme : Diplôme d'université
Langue de la formation : français

Présentation

Publics

Ce diplôme inter-universitaire de troisième cycle s'adresse à tout praticien titulaire du diplôme de docteur en médecine générale français ou européen ou équivalence accordée par le Conseil National de l'Ordre des Médecins.


Objectifs, compétences développées

Les médecins généralistes s'impliquent de manière croissante dans la santé des femmes, ceci est du à la conjonction :

  • d'un intérêt particulier des médecins pour la gynécologie (peut-être une résultante de la féminisation de la profession) ;
  • de la raréfaction des spécialistes en gynécologie obstétrique ;
  • des particularités de la gynécologie où existent des complémentarités évidentes entre gynécologie médicale et médecine générale.

Le DIU de formation complémentaire en gynécologie obstétrique concerne toutes les régions françaises et fonctionne de manière autonome régionalement avec une coordination nationale. Il vise à donner les moyens d’une meilleure implication du médecin généraliste dans le suivi des femmes, le suivi des grossesses et les pathologies de la femme. Il participe ainsi à une meilleure couverture des champs de compétences sur l’ensemble de la région Bretagne, au développement de réseaux ambulatoires de prise en charge de la grossesse, aux restructurations hospitalières en cours.

Objectifs de l'enseignement :

  • mettre en évidence les éléments cliniques pertinents à rechercher par l'interrogatoire et l'examen physique ;
  • évoquer et classer les différentes étiologies ;
  • savoir prescrire les examens complémentaires de base en situation diagnostique, de suivi, et de dépistage ;
  • être capable de reconnaître les situations relevant du médecin généraliste, spécialiste de ville, spécialiste de clinique ou hôpital ;
  • connaître les traitements et le suivi des pathologies, et expliquer à la patiente sa pathologie, son traitement et son suivi.

Objectifs du stage pratique :

  • savoir pratiquer un examen gynécologique et mammaire ;
  • savoir effectuer un frottis et analyser une pathologie cervicale ;
  • savoir poser un stérilet ou un implant contraceptif ;
  • savoir suivre une grossesse ;
  • connaître les procédures d'urgence en cas d'accouchement inopiné vis-à-vis de la mère et de l'enfant.

Organisation

Organisation de la formation

La formation se déroule sur 16 jeudi de septembre à juin (70 heures d’enseignements).

Stages pratiques
Les stages pratiques doivent être idéalement effectués à l'hôpital universitaire, hôpital général, clinique privée, gynécologue libéral ou travaillant dans une institution (par exemple Planning Familial) et doivent être validés après accord du médecin gynécologue obstétricien et du responsable local du DU.

Il est demandé d'effectuer :

  • en obstétrique :
    - 1 visite en suites de couches avec examens pédiatriques de nouveaux nés,
    - 1 visite en secteur de grossesse pathologique,
    - 1 staff de grossesse pathologique ou diagnostic antenatal,
    - 1 garde avec participation à un accouchement.
  • en gynécologie :
    - 2 consultations gynécologiques,
    - 1 consultation de planning familial ou orthogénie,
    - participation à des staffs de PMA (1), oncologie (2), opératoire (1),
    - participation à une session opératoire avec au moins une coelioscopie.

Durée de la formation

Prochaine ouverture en 2019/2020.
70 heures sur 10 mois.


Coordination pédagogique

Jean LEVEQUE


Candidater

Coût de la formation

Nous consulter.
En savoir plus sur les modalités de financement de votre formation.


Et après ?

Secteurs d’activité (codes ROME)

J1102 Médecine généraliste et spécialisée
J1104 Suivi de la grossesse et de l'accouchement