Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Master 2 Juriste en droit de l'urbanisme et de l'aménagement [formation continue]

Master 2 Juriste en droit de l'urbanisme et de l'aménagement [formation continue]

Master 2 Juriste en droit de l'urbanisme et de l'aménagement [formation continue]

Présentation

Description

Ce diplôme est l’un des rares existants à couvrir l’intégralité du champ juridique de l’urbanisme et de l’aménagement, en intégrant les problématiques de droit public et de droit privé. En formation continue, il s’adresse aussi bien aux acteurs publics qu’aux acteurs privés de l’urbanisme et de l’aménagement.

  • Dans le secteur public et para public (services centraux et déconcentrés de l’Etat, services préfectoraux, collectivités territoriales et intercommunalités, établissements publics d’aménagement, établissements fonciers, chambres d’agriculture, chambres du commerce et de l’industrie, agences d’urbanisme, offices publics HLM, sociétés publiques d’aménagement, sociétés publiques locales, sociétés d’économie mixte à opération unique, conseils en architecture, urbanisme et environnement, groupements d’intérêt public), ce diplôme d'adresse plus particulièrement aux fonctions suivantes : directeur des services techniques, directeur du service urbanisme et aménagement, directeur des services juridiques, directeur des services fonciers, responsables de maîtrise d’ouvrage, assistant à la maîtrise d’ouvrage, chargé de mission PLU, chargé de mission SCOT, chargé d’opérations d’aménagement, chargé de mission logement, chargé de mission aménagement ou développement durable, opérateur foncier, instructeur des autorisations d’urbanisme, conseiller juridique, juriste spécialisé.
  • Dans le secteur privé (bureaux d’études spécialisés en aménagement, urbanisme, environnement, études notariales, études d’huissiers, offices privés de logements sociaux, cabinets d’avocats, sociétés d’aménagement foncier et d’exploitation rurale, agences immobilières, promoteurs immobiliers, entreprises de BTP, entreprises commerciales, logistiques, entreprises de l’économie sociale et solidaire, compagnies d’assurances spécialisées en matière de construction, banques, associations de protection de l’environnement et du cadre de vie, associations d’habitat participatif), ce diplôme d'adresse plus particulièrement aux fonctions suivantes : directeur des services juridiques, juriste spécialisé, assistant juridique, avocat spécialisé, architecte-aménageur, maître d’œuvre, huissier de justice, expert foncier, géomètre expert, aménageur foncier, lotisseur, prospecteur foncier, paysagiste concepteur, négociateur immobilier, agent immobilier, promoteur immobilier, promoteur-lotisseur, gestionnaire de sinistres immobiliers, rédacteur de contrats d’assurance construction, gestionnaire de prêts immobiliers, urbaniste, ingénieur en urbanisme et environnement, ingénieur en génie urbain.

Compétences visées

Compétences académiques :

  • acquérir, remettre à niveau et compléter des connaissances en droit de l’urbanisme, de l’environnement, droit public des biens, commande publique, fiscalité de l’aménagement, droit de la construction, droit du logement, contentieux administratif et judiciaire spécialisés ;
  • élaborer et utiliser une veille juridique ;
  • prévenir et gérer le contentieux ;
  • réaliser un travail de recherche et d'expertise à la fois individuel et collectif ;
  • restituer une recherche juridique en maîtrisant la méthodologie écrite et les présentations Power Point.

Compétences professionnelles :

  • rédiger et/ou préparer la rédaction des actes juridiques ;
  • organiser des séminaires de travail et de recherche ;
  • s’intégrer au sein d'une équipe professionnelle et pluridisciplinaire ;
  • répondre à des commandes juridiques ;
  • définir un montage juridique et financier et sa programmation ;
  • assurer le pilotage d’opérations.

Informations diverses

La formation est associée aux recherches de l’axe Urbanisme, aménagement et environnement de l’Institut du droit public et de la science politique, l’un des quatre laboratoires de recherche de la faculté de droit de Rennes et est la seule formation juridique à avoir intégré l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de Rennes (IAUR), groupement d’intérêt scientifique fédérant 26 parcours de master des universités rennaises et de l’école nationale d’architecture de Rennes.


Organisation

Modalités pédagogiques générales

Formation présentielle sur 6 mois, d’octobre à mars à raison de deux jours toutes les semaines (jeudi et vendredi).
La formation peut être réalisée sur deux années universitaire (cours en première année et mémoire en deuxième année).
Les enseignements mobilisent autant d’universitaires que d’intervenants professionnels reconnus.

Stage ou pratique en entreprise d’une durée de 3 mois minimum.
Le stage peut être réalisé dans l’institution ou l’entreprise qui emploie l’étudiant en formation continue.



Conditions d’accès

Conditions d’admission

Pour candidater à ce parcours, vous devez répondre à au moins l'une des conditions suivantes :

  • être titulaire d’une maîtrise en droit public ou en droit privé comportant au moins un enseignement en rapport avec le droit de l’urbanisme ;
  • avoir validé une première année de master mention Droit public ou mention Droit privé ou mention Droit notarial comportant au moins un enseignement en rapport avec le droit de l’urbanisme ;
  • justifier de plusieurs années d’expérience professionnelle au sein d’un service juridique ou d’un service technique intervenant dans le domaine de l’urbanisme, de l’aménagement et permettant d’obtenir une validation d’acquis.
     

Modalités d’inscription

Candidature sur dossier et entretien avec la commission de sélection.

Date limite de dépôt de dossier (pour la formation continue) : jusqu’en septembre.

Constitution du dossier :

  • dossier de candidature
  • photocopie des diplômes
  • photo d’identité
  • attestations professionnelles
  • CV et lettre de motivation

Et après ?

Au sein du secteur public ou para-public, après concours ou en tant que contractuel, les diplômé·e·s peuvent occuper des fonctions de responsable du service urbanisme ou chargé de mission au sein d’une collectivité, d’un établissement public (de coopération intercommunale, foncier et d’aménagement, office public HLM), d’une agence d’urbanisme, d’une société d’économie mixte, société publique locale d’aménagement, d’un conseil en architecture, urbanisme et environnement, d'une agence départementale sur le logement.

Au sein du secteur privé, les diplômé·e·s peuvent exercer en tant qu'avocat spécialisé, responsable juridique ou chef de projet au sein d’une société de construction, une agence immobilière, un office privé d’HLM ; en tant que collaborateur dans un bureau d’études, un office notarial, un bureau de géomètres experts, d’architectes, une compagnie d'assurance spécialisée dans le BTP ; en tant que gestionnaire de dossiers immobiliers et/ou fonciers au sein d'une banque, d’un cabinet d’huissiers, au sein d’entreprises commerciales, logistiques, entreprises de l’économie sociale et solidaire, d’associations d’habitat participatif ; en tant que juriste spécialisé au sein d’associations de protection de l’environnement et du cadre de vie.

Taux d’insertion professionnelle des diplômé·e·s : 80 % sont en emploi moins de 6 mois après l’obtention du diplôme.