Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Master 2 mathématiques de l'information, cryptographie [formation continue]

Master 2 mathématiques de l'information, cryptographie [formation continue]

Master 2 mathématiques de l'information, cryptographie [formation continue]

Présentation

Description

Cette formation s’adresse aux professionnel·le·s qui souhaitent développer des compétences liées à l’évolution rapide des domaines liés à l’information (cryptographie, correction d’erreurs) faisant intervenir une part grandissante des mathématiques.
Les professionnel·le·s du secteur informatique peuvent ainsi y trouver une formation complémentaire en mathématique permettant de mieux appréhender la cryptographie moderne.
Cette formation est aussi un moyen de valoriser une formation initiale en mathématiques en lui ajoutant des applications incontournable dans la société de l’information.


Compétences visées

Ce master a pour but de former des ingénieurs dans le domaine de la théorie de l’information et de la sécurité numérique.
Les stagiaires de la formation continue acquerront d’une part les connaissances théoriques nécessaires à une bonne compréhension de la cryptographie moderne et de la théorie de l’information et, d’autre part, les connaissances pratiques pour une mise en application efficace dans la vie réelle. Pour assurer cette complémentarité, les intervenants proviennent à la fois du monde académique (laboratoires de l’institut de recherche mathématique de Rennes (IRMAR) et de l’institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (IRISA)) et du monde professionnel (entreprises, direction générale de l’armement (DGA), chargé, entre autres, du développement des algorithmes cryptographiques à usage gouvernemental).
Adossé à l’équipe de recherche en cryptographie de l’IRMAR, ce master bénéficie d’un cadre propice à une formation à la pointe dans le domaine.


Organisation

Modalités pédagogiques générales

La formation comprend des cours magistraux, des travaux dirigés et des travaux pratiques.
Elle est organisée en unités d’enseignement (UE) regroupées par semestres. Les cours seront organisés au mieux afin de permettre aux salariés de continuer leur activité professionnelle.
Le second semestre est raccourci pour permettre de partir en stage dès le mois de mars. Ce stage en entreprise, d’une durée de 4 à 6 mois donne aux participant·e·s la possibilité de mettre en pratique les connaissances acquises et de saisir la dimension réelle d’un projet industriel. Il donne lieu à une soutenance orale devant un jury et à un rapport écrit. Il pourra se faire au sein de l’entreprise d’appartenance.

Pendant toute la durée de la formation, les stagiaires bénéficient de l’accès à une bibliothèque spécifique ainsi qu’aux salles de travaux pratiques. Ils assistent également aux séminaires hebdomadaires de cryptographie de Rennes.

Les enseignements proposés sont ceux de la formation initiale. Toutefois, des aménagements peuvent être envisagés avec le responsable de la formation en fonction des compétences déjà acquises par les candidats et de leurs lacunes.



Conditions d’accès

Conditions d’admission

Ce master est ouvert :

  • aux titulaires d’une maîtrise ou d’un master 1 en mathématiques ou en informatique (un master 1 sur le même thème est également ouvert à la formation continue et peut constituer une formation préalable à cette formation) ;
  • aux titulaires d’un diplôme d’ingénieur ;
  • à des candidats justifiant d’une expérience professionnelle éligible à la procédure de validation des acquis professionnels.

De bonnes bases en mathématiques ainsi que des connaissances en cryptographie et en programmation sont fortement recommandées.


Modalités d’inscription

Pré-sélection des candidat·e·s sur dossier. Sélection après entretien.

Date limite de dépôt de dossier :

  • fin mai pour les candidats ne résidant pas en France ;
  • fin juin pour les autres candidats.

Constitution du dossier :

  • dossier de candidature ;
  • photo d’identité ;
  • photocopie des diplômes ;
  • brochure de présentation de l’entreprise.

Et après ?

Du fait de l’importance prise par les échanges numériques, la cryptographie est un domaine en plein essor. Elle nécessite une double compétence en mathématiques et en informatique rare sur le marché du travail.
Les diplômé·e·s seront aptes à occuper un poste dans un centre de recherche et développement d’une entreprise concernée par la sécurité de l’information (télécommunications, cartes à puces, défense, paiements sécurisés, multimédia, etc.), un poste d’ingénieur d’études spécialisé dans la sécurité informatique, les problèmes de certification et d’authentification ou un poste de développeur de logiciels sécurisés.