Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Droit, Economie, Gestion
  3. Master - Monnaie - Banque - Finance
  4. Master mention Monnaie, banque, finance assurance parcours Ingénierie économique et financière

Master mention Monnaie, banque, finance assurance parcours Ingénierie économique et financière

Master mention Monnaie, banque, finance assurance parcours Ingénierie économique et financière

En pratique :

ECTS : 120
Langue de la formation : français

Présentation

Présentation du parcours

Le parcours Ingénierie Economique et Financière a pour objectif d’apporter une triple compétence en analyse économique et financière, en méthodes quantitatives (économétrie, datamining) et en informatique appliquée.
Il forme des ingénieurs financiers pour les services de R&D des sociétés d’Asset Management, des économistes de marchés pour les banques et les instituts de prévision, des spécialistes du datamining et du scoring pour l’industrie bancaire et financière.


Organisation

Programme de la formation

Les enseignements dispensés sont à la fois conceptuels et opérationnels afin de faciliter l’insertion professionnelle des diplômés. Cela implique une équipe pédagogique élargie comprenant des enseignants-chercheurs mais également un grand nombre de praticiens (40 % des formateurs).

Unités d’enseignement principales :

  • Econométrie
  • Prévision
  • Informatique, pratique des logiciels
  • Compétences de l’économiste de marchés
  • Compétences du datascientist
  • Finance quantitative et gestion d’actifs
  • Analyse macroéconomique approfondie
  • Outils de professionnalisation

Stage et projet tutoré

En formation initiale : 4 à 6 mois de stage.
Pédagogie par projets de groupe largement utilisée.


Enseignements délocalisés

Université de Yaoundé 2 : double diplôme avec le master d’Economie mathématique et d’économétrie.
 



Les enseignants chercheurs du Master Monnaie Banque Finance Assurance sont, pour la plupart, membres du CREM (UMR 6211 CNRS) et, pour le prochain contrat, conduiront leurs travaux dans les trois pôles thématiques définis par le laboratoire :

  • Politiques publiques, Vote, Démocratie,
  • Organisations, Réseaux, Numériques,
  • Risques, Responsabilité, Comportements.

Certains cours d’informatique (Matlab, C++) sont enseignés par des enseignants-chercheurs de l’UFR de mathématiques et de l’IRMAR.

Ainsi, les enseignements dispensés dans le master, en macroéconomie, finance et informatique bénéficient des développements récents de la recherche dans ces disciplines.


Et après ?

Les étudiants du parcours IEF ayant réalisé un mémoire de recherche peuvent légitimement poursuivre leurs études en préparant une thèse de doctorat, idéalement dans le cadre d’un contrat doctoral.
Les étudiants ayant effectué un stage de fin d’études peuvent également prétendre à une poursuite en thèse, en particulier dans le cadre des conventions CIFRE.Les diplômés occupent des postes de cadre principalement dans le secteur bancaire et financier au sens large et parfois dans l’administration économique. Les fonctions occupées sont par exemple :

  • analyste quantitatif,
  • contrôleur des risques de marchés,
  • gérant quantitatif de portefeuille junior,
  • économiste, prévisionniste
  • datascientist,
  • spécialiste ALM

L’insertion professionnelle est très rapide et fait bien souvent suite au stage. En savoir plus sur le devenir des diplômés de Rennes 1.


Conditions d’accès

Profils attendus

  • Mener une réflexion analytique sur les principaux mécanismes à l'œuvre dans une situation donnée, au plan macro-économique (choc conjoncturel, crise financière, changement de politique économique et monétaire) et micro-économique (développement de nouveaux marchés, stratégie d'entreprise).
  • Utiliser les outils informatiques, statistiques et mathématiques pour constituer des bases de données et des instruments d'aide à la décision dans les entreprises, les banques.
  • Produire des documents écrits, réaliser des exposés.