Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Sciences, Technologies, Santé
  3. Master - Santé publique
  4. Master mention Santé publique parcours Pilotage des politiques et actions en santé publique (PPASP)

Master mention Santé publique parcours Pilotage des politiques et actions en santé publique (PPASP)

Master mention Santé publique parcours Pilotage des politiques et actions en santé publique (PPASP)

En pratique :

ECTS : 120
Langue de la formation : français

Présentation

Présentation du parcours

Dans un cadre général de réforme des Etats-providence et de promotion du nouveau management public, le système de santé français se transforme. Le changement attendu s’appuie notamment sur les agences régionales de santé (ARS) chargées d’élaborer et mettre en œuvre un projet de santé, dont l’une des missions est de réduire l’éclatement du système de santé (financement, offre de soins, médico-social, prévention), tout en sécurisant le parcours (de vie, de santé, de soin) des patients-usagers. L’objectif du parcours PPASP est précisément de permettre l’acquisition de connaissances et de savoir-faire associés à la fonction de pilotage de politiques territoriales de santé publique réunissant les différents acteurs et institutions de santé.
En savoir plus sur : https://www.ehesp.fr/formation/formations-diplomantes/master-pilotage-des-politiques-et-actions-en-sante-publique/
 


Organisation

Programme de la formation

Ce master est organisé de septembre à juillet. Il se compose d’un tronc commun d’enseignements de septembre à mi-février, organisé par semaines thématiques où alternent les enseignements et les travaux de groupe puis d’un stage mission professionnel ou d’un travail de recherche de février à juin voire à septembre. Des parcours sur deux ans sont possibles. La matrice du parcours PPASP regroupe trois grandes catégories de connaissances généralement séparées dans les formations en santé publique :

  • l’analyse des politiques et des programmes de santé, comprenant l’observation de la santé (UE 12), l'approche pluridisciplinaire des systèmes de santé (UE 13), l'analyse des politiques sociales et de santé en France et en Europe (UE14), l'étude des dispositifs d’action et des processus (UE 16), la veille et la gestion des risques sanitaires (UE 17bis)
  • la gestion des plans, projets et programmes, comprenant l'étude des instruments de l’action publique (UE 17), une approche stratégique territorialisée de la conduite de projet en santé publique (UE 15), la connaissance en matière de systèmes d’information, de gestion financière et de mesure de la performance (UE 18)
  • une approche méthodologique spécifique: l’observation de la santé (UE 12), la conduite de projet (UE 15), l’évaluation des politiques et des programmes de santé publique (UE 19) et les productions de connaissances (UE 20) dans le cadre du mémoire professionnel/recherche.

Stage et projet tutoré

Les étudiant.e.s effectuent un stage au second semestre de M2 (services déconcentrés de l’État, agences sanitaires, fédérations, associations et organismes techniques œuvrant dans la régulation du système de santé.…).  



Cette formation s’appuie sur le laboratoire de recherche pluridisciplinaire CRAPE (Centre de recherches sur l’action politique en Europe). Le parcours bénéficie également du soutien de l’École doctorale de Sciences Humaines et Organisation de la société (SHOS - Rennes 1) et du réseau doctoral de santé publique (École des Hautes Études en Santé Publique). UMR 6051 ARENES (CNRS IEP EHESP)


Ecole doctorale de rattachement

Sciences de l'Homme, des Organisations et de la Société (SHOS)

Et après ?

Le parcours ouvre la voie à de nombreux débouchés à toute personne souhaitant s'orienter vers des métiers de santé publique qui contribuent à la conception, à la mise en œuvre et/ou à l’évaluation des politiques et actions en santé publique à un échelon territorial. Le parcours PPASP ouvre par conséquent sur de nombreux débouchés :

  • Chargés de mission auprès des agences régionales (ARS) ou nationales, en collectivité territoriale, unions régionales des professions de santé (URPS) ;
  • Coordonnateurs de réseaux de soins ville-hôpital ;
  • Chargés de projet, d’audit et d’évaluation des politiques et programmes auprès d’agences, d’organismes de sécurité sociale, de mutuelles ou d’associations privées gestionnaires de services, de bureaux d’études ; pilote de dispositif médico-sociaux, etc.

En savoir plus sur le devenir des diplômés de Rennes 1.