Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Sciences, Technologies, Santé
  3. Master - Sciences de l'eau
  4. Master mention Sciences de l'eau parcours Gestion des habitats et des bassins versants (GHBV)

Master mention Sciences de l'eau parcours Gestion des habitats et des bassins versants (GHBV)

Master mention Sciences de l'eau parcours Gestion des habitats et des bassins versants (GHBV)

En pratique :

ECTS : 120
Langue de la formation : français
Site web du parcours

Présentation

Présentation du parcours

Grâce aux connaissances et aux compétences acquises en écologie et en gestion des habitats et des bassins versants, les diplômé.e.s sont experts en évaluation de l’état de conservation et en gestion des milieux naturels et anthropiques.


Organisation

Programme de la formation

Accessible en formation initiale ou en alternance, ce parcours type dispense les enseignements suivants : Ecologie fonctionnelle et des communautés, Floristique et Faunistique, Système d’Informations Géographiques, Restauration, gestion des écosystèmes et évaluation de la qualité des milieux, Hydrologie, Hydromorphologie, Hydrobiologie, Pédologie, Géochimie, Traitements des données et Droit de l’environnement.

De nombreux intervenants extérieurs sont sollicités tout au long des quatre semestres, sur environ 300h par an.


Stage et projet tutoré

Ce parcours type inclut un projet tutoré, un stage de 2 mois en M1 et un stage de 6 mois en M2.
 



La mention est adossée à l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR), structure fédérative de recherche regroupant les équipes de plusieurs établissements. Des chercheurs du CNRS et des enseignants-chercheurs, spécialistes de leurs thématiques de recherche en écologie appliquée et en ingénierie écologique, interviennent régulièrement lors des deux années de ce parcours type.


Et après ?

À l’issue de cette formation, les diplômé.e.s acquièrent des compétences équivalentes à celles d’un ingénieur et peuvent intégrer directement le marché du travail, au sein de collectivités et d’administrations décentralisées (communes, conservatoires, associations, conseils généraux, DREAL), de bureaux d'études et de conseils en environnement, d’organismes non-gouvernementaux ou d’associations intervenant dans la gestion ou la défense de l’environnement.

L’étudiant.e a la possibilité de poursuivre son parcours universitaire en doctorat, appliqué ou fondamental.
En savoir plus sur le devenir des diplômés de Rennes 1.


Conditions d’accès

Profils attendus

Le profil attendu est celui de biologistes (L3 Biologie) formés à l’écologie des commmunautés et à la biologie des populations. Des compétences naturalistes (faunistiques et/où floristiques) sont un atout.
Le projet de l’étudiant.e est orienté vers une approche terrain dédiée à la gestion des habitats (faune-flore) et des milieux naturels dans les bureaux d’étude ou les collectivités territoriales.