Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Sciences, Technologies, Santé
  3. Master - Sciences de l'eau
  4. Master mention Sciences de l'eau parcours Hydrogéologie, hydro-biogéochimie, hydropédologie (HYDRO3)

Master mention Sciences de l'eau parcours Hydrogéologie, hydro-biogéochimie, hydropédologie (HYDRO3)

Master mention Sciences de l'eau parcours Hydrogéologie, hydro-biogéochimie, hydropédologie (HYDRO3)

En pratique :

ECTS : 120
Langue de la formation : français
Site web du parcours

Présentation

Présentation du parcours

À l’issue de cette formation, les étudiant.es disposent de compétences approfondies en hydrologie, en hydrogéologie, en sciences du sol ainsi que dans le domaine de la qualité des eaux et des sols.


Organisation

Programme de la formation

Les enseignements du M1 portent essentiellement sur les fondamentaux du fonctionnement physique, chimique et hydrobiologique des hydrosystèmes (eaux de surface et souterraines) et des sols. Cette première année est aussi consacrée aux outils géophysiques et géochimiques, aux bases statistiques et aux Systèmes d’Information Géographique.

Le tronc commun du M2 est composé de cours de droit, d’économie, de gestion et d’anglais appliqués au domaine de l’environnement.

Certaines UE de ce master sont dispensées en classes inversées.


Stage et projet tutoré

En M1 : 10 jours (stage terrain) et 2 mois. En M2 : stage de 4 à 6 mois.



La mention est adossée à l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR), structure fédérative de recherche regroupant les équipes de plusieurs établissements. Ce master propose des enseignements appliqués en laboratoire et sur sites expérimentaux.


Et après ?

Les diplômé.e.s de ce parcours type peuvent intégrer directement le monde professionnel ou poursuivre en thèse en France ou à l’étranger.

Six mois à un an après l’obtention du master, 90% des étudiants occupent un poste au sein de bureaux d’étude (30%), de collectivités territoriales et organismes (50%) ou en doctorat (20%).


Conditions d’accès

Prérequis recommandés

  • Le profil est large, le parcours pouvant accueillir des étudiants.e.s provenant des domaines des sciences de la terre et de l’écologie, des formations en environnement et des formations en physique et chimie.
  • Les prérequis sont une approche des questions d’environnement (cycle de l’eau, hydrologie, sols, chimie de l’eau) mais une remise à niveau est tout à fait possible en début de master. Les poursuites après une licence professionnelle dans le domaine de l’environnement sont tout à fait bienvenues.
  • Le projet de l’étudiant.e est orienté autour de la gestion de la ressource en eau au sein des bureaux d’étude et collectivités territoriales ou une poursuite en doctorat (fondamental ou appliqué).