Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. Performances des opérations de croissance externe

Performances des opérations de croissance externe

Performances des opérations de croissance externe

En pratique :

Langue principale : français

Description du contenu de l'enseignement

Objectifs
L'objectif de ce cours est de mettre en relief la performance des opérations de fusion acquisition, et d'évaluer leur capacité à améliorer les résultats opérationnels et financiers des firmes parties prenantes. Si en moyenne, quelques gains semblent pouvoir être retirés de ces opérations, la variance des résultats enregistrés nous amène à considérer que ces opérations constituent des projets risqués, bien qu'ils soient nécessaires dans certains cas pour permettre aux firmes de s'adapter rapidement aux nouvelles conditions de marché.

Compétences à acquérir
L’étudiant doit être à même de manier les divers modèles d’évaluation d’entreprises, et de comprendre la stratégie envisagée (opération bilatérale ou offre publique, bataille boursière). Le cadre légal et réglementaire de ces opérations doit être assimilé. L’étudiant doit être en mesure d’apprécier les conséquences boursières de l’opération menée, et l’importance de la phase d’intégration. Il doit aussi connaître les principales manœuvres anti-opa avant et durant l’opération.

Programme
- Définitions (opération de type horizontal, vertical, congloméral), fusion, scission, Opa, Ope, déterminants des vagues d'opérations, théorie de l'agence.
- Cadre légal (Aspects juridiques, fiscaux, droit de la concurrence Européen et Français, règles boursières édictées par l’AMF et l’UE).
- Aspects stratégiques: la recherche d'une cible, les différentes étapes de la négociation.
- Les différentes approches de l'évaluation.
- Les fusions et le MEDAF, l'efficience semi-forte du marché.
- L'évaluation des synergies, le partage des gains, la co–assurance de la dette procurée par la fusion.
- La structuration de l'opération (opération hostile ou non) et les modes de paiement possibles (CVG, collars et les financements joints ou stapled finance).
- Les tests empiriques relatifs à la performance des fusions et acquisitions (Etudes d'événement, quasi-arbitrage sur les prix des hedge funds).
- Les manoeuvres anti-Opa: les dispositions statutaires, les pilules empoisonnées, la défense pacman, le chevalier blanc.
- La Corporate governance et la performance (la rémunération du dirigeant, le CA, les détenteurs de blocs d'actions, …), les motivations of des dirigeants des firmes cibles et acquéreuses.
- L'évaluation des performances opérationnelles, la restructuration de l'entreprise et les désinvestissements.
- retour sur la notion de ratio d’échange.
- Des bénéfices privés au tunneling.
- Spin-offs, la diversification, et les stratégies de recentrage.

Bibliographie
Pierre Vernimmen, Pascal Quiry, Yann le Fur “Finance d’entreprise”, 15ième Edition, 2017 Dalloz
Eckbo, B.E, "Handbook of corporate Finance: Empirical corporate finance", volume 2, 2008 North-Holland.
Navatte, P, "Fusions et acquisitions", 2012, Editions EMS.
Gaughan P.A, “Mergers, acquisitions and corporate restructurings” 2007, John Wiley and Sons
Sudarsanam S, Creating value from mergers and acquisitions, Pearson, 2003
Weston.J, M.L Mitchell, J.H Mulherin, “Takeovers, restructuring and corporate Governance”, 2004, Pearson/ Prentice Hall.

Pré-requis
Cours de M1 finance