Master 2 GPLA - parcours Management de la Mobilité Durable (MMD)

Master 2 GPLA - parcours Management de la Mobilité Durable (MMD)

Objectifs

Poursuite d'études

Après l’obtention de leur master, les diplômés sont préparés à occuper des postes à responsabilités :

  • mobility manager
  • chargé de mission exploitation
  • chargé d’études et méthodes d’exploitation
  • revenue manager
  • responsable d’achat transport
  • chargé de mission énergie
  • chargé d’études aménagement transport
  • directeur de ligne
  • chef d’agence transport et prestataires logistiques.

Ils pourront travailler au sein d’une grande entreprise, d’un cabinet de consultants (réalisation des Plans de Déplacement Entreprises, Schémas Directeurs d’Accessibilité pour les EPCI et communes, Certification Verte, etc.), d’une entreprise de transport de voyageurs et de marchandises, ou d’une collectivité territoriale (Direction des transports).

Compétences visées

  • Avoir une connaissance approfondie des caractéristiques et des dynamiques de la mobilité au niveau national et international, tous modes de déplacements confondus
  • Maîtriser les outils d’analyse statistique des comportements de mobilité et de la conduite d’enquêtes de mobilité (satisfaction clientèle, prospective, etc.), utiliser les outils de représentation cartographique (SIG)
  • Maîtriser les fondamentaux concernant la demande de transport et ses facteurs explicatifs à un niveau individuel, et sa relation avec le niveau d’offre
  • Maîtriser les outils de l’analyse économique afin de conduire des analyses de coûts économiques et environnementaux des choix de mobilité
  • Maîtriser les fondamentaux de l’évaluation socioéconomique des politiques de mobilité, d’aménagement et d’urbanisme, évaluer la rentabilité des investissements en transport
  • Appréhender la dimension aménagement du territoire et urbanisme et les enjeux du développement territorial dans les questions de mobilité
  • Connaître le jeu institutionnel autour des questions de mobilité, d’aménagement et de développement durable au niveau local et national
  • Connaître les méthodes les plus usuelles de la logistique de la distribution, de l'approvisionnement et de la gestion des stocks
  • Animer, organiser des groupes de travail

Organisation

Conditions d'admission

En formation continue, le master MMD est ouvert aux salariés ou demandeurs d’emploi en reprises d’études avec un diplôme de niveau bac+2 minimum et une expérience d’au moins 4 ans en logistique ou transport.

Profils attendus : bon niveau en économie et gestion. Une maîtrise des outils mathématiques et statistiques appliquée à l’économie et à la gestion. Niveau d’anglais permettant de suivre des cours dans cette langue.

Modalités d'inscription

Sélection sur dossier et entretien. Date limite de dépôt de dossier pour la formation continue : mai 2020 Constitution du dossier :

  • dossier de candidature
  • 2 photos d’identité
  • CV détaillé
  • lettre de motivation
  • photocopie des diplômes
  • photocopie recto verso de la carte d’identité en cours de validité

Contenu de la formation

Informations pédagogiques

Modalités pédagogiques générales

La formation se déroule sur une année universitaire : cours de septembre à fin mars, 4 à 6 mois de stage en entreprise à partir d’avril. Les enseignements sont assurés par des enseignants chercheurs appartenant à un laboratoire de recherche reconnu dans la discipline (le CREM-CNRS évalué A par l’AERES). Les interventions professionnelles sont réalisées par des spécialistes de la mobilité, du trafic ou de la cartographie spatiale des flux, exerçant leur activité au sein de cabinets de consultants, de Keolis, de Rennes Métropole et autres collectivités, d’entreprises de transport ou de logistique. Le parcours est parrainé par Keolis Rennes qui intervient à différents titres dans la formation et offre des stages. Certains enseignements sont dispensés en anglais

Informations diverses

  • Équipe pédagogique diversifiée : professionnels reconnus dans leur domaine. Un tiers des enseignements auxquels s’ajoutent environ 50 heures de conférences. Des universitaires français et étrangers.
  • Taux d’insertion professionnelle des diplômés de 100%