Master mention Gestion de l’environnement, parcours Gestion des habitats et des bassins versants (GHBV)

Master mention Gestion de l’environnement, parcours Gestion des habitats et des bassins versants (GHBV)

Image d'illustration : Central Parc, New York

Accroche

Ce parcours a pour objectif de former des cadres scientifiques spécialisés dans la gestion et la restauration des milieux naturels et anthropisés (biodiversité et fonctionnement des écosystèmes) aussi bien aquatiques que terrestres.

En pratique

Libellé réglementaire
Master mention Gestion de l’environnement, parcours Gestion des habitats et des bassins versants
Type de diplôme
Master
Niveau de sortie
bac+5 et plus
Modalités pédagogiques
Présentiel
Capacité d'accueil
25 étudiant.e.s
ECTS
120
Langue de la formation
Français
Localisation(s) des enseignements
Rennes

Présentation

La formation permet de répondre aux préoccupations actuelles dans le domaine de la gestion de l'environnement (directive cadre sur l'eau, directive habitat, trames verte/bleue, conservation de la biodiversité...) et de la restauration écologique. Pour cela la formation propose un solide bagage en écologie appliquée. Afin de fournir les éléments essentiels à la gestion conservatoire des habitats naturels et leur restauration le parcours GHBV couple des approches basées sur les facteurs environnementaux (sols, eau…) et les biotiques (floristique, faunistique). De plus la formation apporte une attention particulière aux outils nécessaires aux futurs professionnels pour la réalisation de leurs missions (statistiques, SIG, droit de l’environnement, communication…). 

Publics

La formation est ouverte aux étudiants en formation initiale ainsi qu’aux salariés et aux demandeurs d’emploi en formation continue.

Compétences développées

Les diplômé·e·s de la formation sont en mesure de :

  • Mobiliser des connaissances générales sur le fonctionnement des écosystèmes et des environnements, sur les mécanismes de diversification et les aspects pratiques de la conservation
  • Réaliser un diagnostic écologique afin d'évaluer les enjeux environnementaux, d'aménagement et d'usage
  • Créer un plan de gestion de milieux naturels
  • Maîtriser les dispositifs réglementaires, le contexte institutionnel et les outils de gestion et de planification applicables à l'environnement
  • Gérer un projet en le planifiant, le budgétant et en assurant son pilotage
  • Assurer des activités de médiation et d'animation en appréhendant le public et ses besoins et en utilisant les outils de communication adaptés (tables rondes, ateliers, consultations publiques, conférences, dépliants)
  • Maîtriser les principes et méthodes de gouvernance et de médiation applicables dans le cadre de la gestion stratégique de la gestion intégrée des milieux naturels
  • Réaliser une cartographie et l’analyse spatiale d'un territoire
  • Réaliser des enquêtes et traiter des données qualitatives et quantitatives
  • Effectuer des mesures et levés in situ (qualité de l'eau, inventaire d'habitats...)
  • Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention
  • Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine
  • Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale
  • Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines - Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines
  • Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation
  • Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
  • Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère
  • Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles
  • Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe
  • Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif
  • Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité
  • Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale. 

Les plus de la formation

  • Une formation pluridisciplinaire qui permet à l’étudiant.e de construire son projet professionnel autour des milieux naturels et anthropisés.
  • Un fort tissu de relations avec les milieux professionnels (offres de stage, participation à la formation).
  • Une double compétence en écologie terrestre et aquatique qui permet d’appréhender le fonctionnement des écosystèmes à l’échelle des paysages (bassin versant)
  • Une pédagogie fortement tournée vers le projet et le terrain qui permet de mettre les étudiant.e.s dans une démarche de préprofessionnalisation.

Partenaires de la formation

  • UMR ECOBIO Rennes
  • UMR GEOSCIENCES Rennes
  • Nombreux professionnels du secteur (organismes publics, bureaux d’études en environnement…)
     

Et après ?

Devenir des diplômés

À l’issue de cette formation, les diplômé.e.s acquièrent des compétences de niveau ingénieur et peuvent intégrer directement le marché du travail, au sein :

  • de collectivités et d’administrations décentralisées (communes, conservatoires d’espaces naturels, associations naturalistes, collectivités territoriales)
  • de bureaux d'études et de conseils en environnement,
  • d’organismes intervenant dans la gestion, la protection et la restauration de l’environnement.

Tout au long du cycle master, les étudiant.e.s bénéficient d’un accompagnement individuel et/ou collectif à l’insertion professionnelle, proposé par le SOIE et l‘équipe pédagogique.
De plus l’équipe pédagogique, met en place pendant les deux années de la formation des rencontres avec des professionnels du secteur pour favoriser la transition vers le monde de l’emploi (simulation d’entretien de recrutement, découverte des missions effectuées…)
Pour en savoir plus sur le devenir des diplômés de Rennes 1 (lien vers l'enquête de l'OSIPE: https://soie.univ-rennes1.fr/devenir-30-mois-des-diplomes-du-master-sciences-de-leau).

Les équipes pédagogiques, avec le soutien de la Fondation Rennes 1, mettent en place des parrainages, des rencontres avec des professionnels, des visites d’entreprises, des conférences spécifiques à chaque formation.

En savoir plus sur le devenir des précédents diplômés de ce parcours sortant alors du Master Mention "Sciences de l'eau" (lien vers l'enquête de l'OSIPE: https://soie.univ-rennes1.fr/devenir-30-mois-des-diplomes-du-master-sciences-de-leau).

  • Taux de réussite : 100 % en M2
  • Taux d'insertion professionnelle : en 2022, 61% directement après le stage de M2, depuis des CDD de quelques mois jusqu'à des CDI.
  • Taux de poursuite d'études : 8% en Doctorat. 

En savoir plus sur le devenir des diplômés de Rennes 1.

Poursuite d'études

La poursuite d’étude en doctorat reste rare en raison de la nature même du diplôme préparant à une insertion directe sur le marché du travail.
Toutefois, l’étudiant.e a la possibilité de poursuivre son parcours universitaire en doctorat, en écologie appliquée ou fondamentale.

Types de métiers

  • Animateur/Animatrice nature (protection du patrimoine naturel)
  • Chargé.e de missions d’aires protégées
  • Chargé.e d’études environnement (bureau d’études)
  • Chargé.e de mission Bassin-Versant
  • Ingénieur environnement (en collectivités territoriales).
Secteurs d'activités (code ROME)
A1204 Protection du patrimoine naturel
A1303 Ingénierie en agriculture et environnement naturel

Recherche & international

Lien avec la recherche

La mention est adossée à l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR), structure fédérative de recherche regroupant les équipes de plusieurs établissements.

Des chercheurs du CNRS et des enseignants-chercheurs, spécialistes de leurs thématiques de recherche en écologie appliquée et en ingénierie écologique, interviennent régulièrement lors des deux années de ce parcours type.

Echanges internationaux

Ce master comporte une dimension internationale liée au fort dynamisme des équipes. Possibilité de faire des stages et de suivre des enseignements dans le cadre du programme Erasmus à l’étranger.

Un module d’enseignement de l’anglais (SCELVA) de 30h est dispensé en M1, ainsi qu’un module d’anglais scientifique de 26h en M2.

Organisation pédagogique

  • durée totale en nombre de mois : 24
  • fréquence des enseignements : du Lundi au Vendredi
  • la localisation des enseignements et modules terrains): Campus de Beaulieu – Station biologique de Paimpont – sorties de terrain en Bretagne.

Equipe pédagogique

De nombreux intervenants extérieurs sont sollicités tout au long des quatre semestres, sur environ 300 heures par an.

Modalités d'évaluation

Modalités de contrôle des connaissances et des compétences (MCCC)

Les aptitudes et l’acquisition des connaissances et des compétences des Unités d'Enseignement (UE) sont appréciées soit par un contrôle continu régulier, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes d’évaluation combinés.

Validation de l’année et du diplôme

La maîtrise est obtenue par validation du master 1re année (M1) soit 60 crédits (ECTS).
Le diplôme de master est obtenu par validation des années M1 et M2 et s’accompagne de l’obtention de 120 crédits (ECTS).

Pour en savoir plus

L'ensemble des dispositions générales de MCCC est téléchargeable :

  Dispositions générales des MCCC pour les masters - 2022-2023 - (522.42 Ko)
Les MCCC détaillées par diplôme sont votées chaque année en CFVU. Elles sont consultables sur l'ENT des étudiants et stagiaires inscrits en formation.

Liens avec le monde professionnel

Intervenants professionnels dans la formation :

  • service Espaces Naturels Sensibles du département 35,
  • Office Français Biodiversité,
  • Bureau d’études naturalistes,
  • Associations naturalistes,
  • Centre Régional Propriété Forestière,
  • Syndicats de Bassin Versants, Région Bretagne,
  • Services de l’Etat,
  • Parcs Naturels Régionaux

Stages de 2 mois minimum en master 1 puis de 6 mois en master 2, de préférence hors du milieu académique. 

    Formation initiale

    Responsable(s) pédagogique(s)

    Gabrielle THIEBAUT
    Bertrand LE ROUZIC
    Simon CHOLLET

    Contact(s)

    Scolarité sciences et philosophie
    263 avenue du Général Leclerc
    35042 RENNES
    Tel
    02 23 23 35 97
    sciences-scol [at] univ-rennes1.fr
    Guillaume LEMOINE
    guillaume.lemoine [at] univ-rennes1.fr
    Florence LE COVEC
    florence.le-covec [at] univ-rennes1.fr
    Bertrand LE ROUZIC
    bertrand.le-rouzic [at] univ-rennes1.fr
    Service orientation insertion entrepreneuriat (SOIE)
    1 rue de la Borderie
    35000 RENNES
    Tel
    02 23 23 39 79
    soie [at] univ-rennes1.fr

    Pré-requis

    • La candidature à ce master est ouverte à tout étudiant.e ayant validé une licence (ou un niveau bac+3, équivalent) de type « biologie des organismes » ou « environnement » mais également à des étudiants ayant une licence de géographie ou de science de l’eau incluant des UEs d’écologie.
    • Le master est également accessible, sur examen du dossier de candidature, aux meilleurs étudiant.e.s de licence professionnelle en écologie/environnement.

    Profils attendus

    Les étudiant.e.s qui postulent doivent avoir une formation en Ecologie Scientifique.
    Des connaissances naturalistes ou une forte volonté à les acquérir sont recommandées.

    Modalités de candidature

    Contact(s)

    Florence MORFOISSE
    Chargée de mission
    florence.morfoisse [at] univ-rennes1.fr
    Catherine COLAS
    Assistante de formation - UFR SVE, OSUR
    catherine.colas [at] univ-rennes1.fr

    Pré-requis

    Être titulaire d’une licence de biologie des organismes ou d’une licence en environnement.

    Il est possible d'accéder à cette formation sans être titulaire des titres requis via une validation de vos acquis personnels et professionnels (VAPP).
    En savoir plus sur ce dispositif facilitant votre entrée en formation.

    Modalités de candidature et constitution du dossier

    Merci de prendre contact avec le SFCA avant tout dépôt de candidature pour connaitre les modalités spécifiques à la formation continue.

    Coût de la formation

    Pour l'année universitaire 2022-2023 :
    Master 1 : 4 300€
    Master 2 : 5 500€

    Des modalités de financement adaptées sont possibles en fonction de situations individuelles. Notre équipe pourra vous accompagner en ce sens.
    Pour en savoir plus sur toutes les modalités de financement de la formation tout au long de la vie, consultez notre rubrique Financez votre formation.

    Last updated: lun, 28/11/2022 - 13:54