Master mention Mathématiques et applications, parcours Mathématiques de l'information, cryptographie

Master mention Mathématiques et applications, parcours Mathématiques de l'information, cryptographie

Ce parcours forme des ingénieurs experts spécialisés dans le domaine de la protection de l’information numérique, principalement dans les secteurs complémentaires de l’informatique et des communications numériques.

En pratique

Libellé réglementaire
Master mention Mathématiques et applications, parcours Mathématiques de l'information, cryptographie
Type de diplôme
Master
Niveau de sortie
bac+5 et plus
ECTS
120
Langue de la formation
Français
Localisation(s) des enseignements
Rennes

Présentation

Publics

Cette formation s’adresse aux étudiant·e·s qui souhaitent développer des compétences liées à l’évolution rapide des domaines liés à l’information (cryptographie, correction d’erreurs) faisant intervenir une part grandissante des mathématiques.
Ce parcours est un moyen de valoriser une formation initiale en mathématiques en lui ajoutant des applications incontournables dans la société de l’information.

Les professionnel·le·s du secteur informatique peuvent ainsi y trouver une formation complémentaire en mathématique permettant de mieux appréhender la cryptographie moderne.

Compétences développées

Ce master a pour but de former des ingénieurs dans le domaine de la théorie de l’information et de la sécurité numérique.

Parmi les secteurs économiques à forte croissance et créateur d'emplois se trouvent les deux principaux secteurs complémentaires concernés par cette formation : le secteur de l'informatique et celui des communications numériques. En témoignent le très fort développement de la téléphonie mobile, des réseaux sans fils, des transactions à distance par internet, l'utilisation généralisée de cartes à puces dans la sécurisation des transactions commerciales, les techniques d'identification biométriques, l'identification à distance (RFID par exemple), etc.

Comme l'information numérique transitant entre deux points est susceptible d'emprunter de multiples voies (satellitaires, antennaires, par fibre optique, par liaison filaire, par courant électrique...) son intégrité, voire sa confidentialité, se doivent donc d'être protégées tant contre des perturbations naturelles dues au canal de transmission (domaine de la correction d'erreurs) que contre des attaques malveillantes (domaine de la cryptologie).

Les fondements mathématiques de la modélisation et le traitement de l'information numérique font intervenir plusieurs branches des mathématiques comme l'algèbre, la géométrie, la combinatoire, les probabilités. En outre, la mise en œuvre d'une infrastructure de protection de l'information s'appuie sur une bonne connaissance des systèmes d'exploitation, des réseaux ainsi que de la programmation. Être spécialiste de la protection de l'information signifie donc faire preuve d'éclectisme. D'une part il faut maîtriser des mathématiques complexes mises en jeu tant du point de vue théorique que du point de vue algorithmique. D'autre part il est indispensable de pouvoir les mettre en œuvre dans des infrastructures très diverses. C'est l'objectif du master.

Et après ?

Devenir des diplômés

Tout au long du cycle master, les étudiant.e.s bénéficient d’un accompagnement individuel et/ou collectif à l’insertion professionnelle, proposé par le SOIE et les équipes pédagogiques.

Lors d’une semaine dédiée à l’insertion professionnelle et à l’entrepreneuriat, ils.elles construisent leur parcours individualisé dans une large offre d’ateliers, de conférences, de speed-meetings, de forums d’entreprises.

Les équipes pédagogiques, avec le soutien de la Fondation Rennes 1, mettent en place des parrainages, des rencontres avec des professionnels, des visites d’entreprises, des conférences spécifiques à chaque formation.

En savoir plus sur le devenir des diplômés de Rennes 1.

Poursuite d'études

La plupart des étudiants ne poursuivent pas leurs études après ce master et s'intègrent dans la vie professionnelle. Un tiers d'entre eux poursuivent toutefois en doctorat institutionnel ou industriel dans les domaines de compétences de la formation.

Types de métiers

Du fait de l’importance prise par les échanges numériques, la cryptographie est un domaine en plein essor. Elle nécessite une double compétence en mathématiques et en informatique rare sur le marché du travail.

Les diplômé·e·s sont aptes à occuper un poste de :

  • ingénieur d'études Recherche et Développement en sécurité de l'information,
  • ingénieur d'études spécialisé dans la sécurité informatique,
  • développeur de logiciels sécurisés.
Secteurs d'activités (code ROME)
K2402 Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant
M1805 Études et développement informatique

Recherche & international

Lien avec la recherche

Cette formation s'appuie sur les équipes de recherche de l'IRMAR (institut de recherche mathématique de Rennes) et s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre cet institut et le laboratoire de cryptographie de la DGA (direction générale de l'armement) qui est en charge de la conception d'algorithmes cryptographiques gouvernementaux.

Des liens existent également avec les équipes de l'IRISA (institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires) impliquées dans la recherche en cryptographie.

Ecole doctorale de rattachement
Ecole doctorale Mathématiques et STIC

Echanges internationaux

Les étudiants de M1 et M2 peuvent réaliser une partie de leur master au sein d’une université européenne (Pise, Turin, Cork…).
L’Université de Karlsruhe (Allemagne) propose notamment un double diplôme, avec l’année de M1 en France suivie du M2 en Allemagne.

Le master mathématiques et applications accueille des étudiants étrangers venant de tous les continents.

Organisation pédagogique

La formation comprend des cours magistraux, des travaux dirigés et des travaux pratiques.

Le second semestre du M2 est raccourci pour permettre de partir en stage dès le mois de mars. Ce stage en entreprise, d’une durée de 4 à 6 mois, donne aux participant·e·s la possibilité de mettre en pratique les connaissances acquises et de saisir la dimension réelle d’un projet industriel. Il donne lieu à une soutenance orale devant un jury et à un rapport écrit. Pour les étudiant.e.s de la formation continue, il pourra se faire au sein de l’entreprise d’appartenance.

Pendant toute la durée de la formation, les étudiant·e·s et stagiaires bénéficient de l’accès à une bibliothèque spécifique ainsi qu’aux salles de travaux pratiques. Ils assistent également aux séminaires hebdomadaires de cryptographie de Rennes.

Liens avec le monde professionnel

Stage de 4 à 6 mois en entreprise ou plus rarement en laboratoire de recherche.

Formation initiale

Responsable(s) pédagogique(s)

Mihai GRADINARU
Sylvain DUQUESNE

Contact(s)

Scolarité sciences et philosophie
263 avenue du Général Leclerc
35042 RENNES
sciences-scol [at] listes.univ-rennes1.fr
Annie QUEMERE
Secrétaire pédagogique
annie.quemere [at] univ-rennes1.fr
Secrétariat du master Mathématiques et applications
Tel
02 23 23 36 35
master-math [at] univ-rennes1.fr
Service orientation insertion entrepreneuriat (SOIE)
1 rue de la Borderie
35000 RENNES
Tel
0223233979
soie [at] univ-rennes1.fr

Pré-requis

Accès en M1 : être titulaire d'une licence de mathématiques.

Accès en M2 : être titulaire d'un M1 de mathématiques ou maths-info avec des connaissances en cryptographie et en programmation.

Profils attendus

  • Connaissances d'algèbre et de théorie des nombres de M1
  • Maîtrise de la programmation C
  • Bonne connaissance de la cryptographie classique (AES, SHA-3, RSA, DSA) et des codes correcteurs d'erreurs.
  • Connaissances en systèmes et réseaux informatiques

Modalités de candidature

Responsable(s) pédagogique(s)

Sylvain DUQUESNE

Contact(s)

Florence MORFOISSE
Chargée de mission
florence.morfoisse [at] univ-rennes1.fr
Anne-Laure FUSELIER
Assistante de formation
anne.fuselier-lemoine [at] univ-rennes1.fr

Pré-requis

Ce master est ouvert :

  • aux titulaires d’une maîtrise ou d’un master 1 en mathématiques ou en informatique (un master 1 sur le même thème est également ouvert à la formation continue et peut constituer une formation préalable à cette formation) ;
  • aux titulaires d’un diplôme d’ingénieur ;
  • à des candidats justifiant d’une expérience professionnelle éligible à la procédure de validation des acquis professionnels.

De bonnes bases en mathématiques ainsi que des connaissances en cryptographie et en programmation sont fortement recommandées.

Les enseignements proposés sont ceux de la formation initiale. Toutefois, des aménagements peuvent être envisagés avec le responsable de la formation en fonction des compétences déjà acquises par les candidats et de leurs lacunes.

Les cours seront organisés au mieux afin de permettre aux salariés de continuer leur activité professionnelle.

Modalités de candidature et constitution du dossier

Pré-sélection des candidat·e·s sur dossier. Sélection après entretien.

Constitution du dossier :

  • dossier de candidature ;
  • photo d’identité ;
  • photocopie des diplômes ;
  • brochure de présentation de l’entreprise.

Coût de la formation

Master 1 : 4 000 € (hors droits d'inscription).
Master 2 : 5 300 € (hors droits d'inscription).
En savoir plus sur les modalités de financement de votre formation.

Cette formation est enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles : n°30713

Dernière modification : ven, 19/06/2020 - 14:37